Accrochez-vous à la Sounnah !

Leave a comment
Share Button

Cheikh Ali ibn Abderrahmane Al-Houdhéïfi (Madinah)

Vendredi 10/5/1426 (17/6/2005)

O Musulmans !
Craignez Allah et obéissez-Lui, car son obéissance est meilleure pour vous dans ce monde et dans l’au-delà ; et sachez – serviteurs d’Allah – qu’Allah a comblé les créatures d’un bienfait en envoyant le meilleur des fils d’Adam Mohammed (qu’Allah prie sur lui et le salue), Allah (qu’Il soit exalté) a dit :
{Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers} [Les prophètes : 107].

Donc, Allah a donné au musulman une miséricorde particulière avec le message de Mohammed (qu’Allah prie sur lui et le salue), car il le suit et le met en pratique ; et Allah fait miséricorde au mécréant d’une façon générale avec le message de l’Islam, car l’attachement des musulmans à leur religion repousse le mal des mécréants et assèche les sources de la corruption des corrupteurs, Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{Et si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la Faveur pour les mondes} [Al-Baqara : 251].

Et Allah a révélé à Son prophète le plus grand Livre, et Il lui a révélé le plus grand commentaire du Coran qui est la Sounnah prophétique. Il a protégé le Coran et la Sounnah du changement et de l’altération, ainsi que des opinions corrompues et des mauvaises interprétations. Et Allah a fourni des arguments contre l’humanité avec le meilleur des messagers (que les prières et salutations d’Allah soient sur lui). Allah indiqua notre prophète Mohammed (qu’Allah prie sur lui et le salue) vers la meilleure guidée, Il lui facilita le meilleur chemin et lui donna la méthode la plus facile. Allah (qu’Il soit exalté) a dit à Son prophète :

{Nous te mettrons sur la voie la plus facile} [Le Très Haut : 8].

Et Mouslim a rapporté selon le hadith de Jabir (qu’Allah soit satisfait de lui) que le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Le meilleur discours est le Livre d’Allah, et la meilleure guidée est la guidée de Mohammed (qu’Allah prie sur lui et le salue), et les pires choses sont celles qui sont inventées, et toute innovation dans la religion est un égarement).
Et le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a accompli tous les rangs des adorations, et tous les degrés de la religion, des bonnes œuvres et des bonnes qualités ; il a donné à ces choses leurs droits, et il accompli cela à la perfection ; donc, le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) est le modèle pour l’adorateur, pour celui qui appelle à l’Islam, l’instructeur, le juge, le commandant, le soldat, le mari, le père, et il est le modèle dans les transactions [les relations] et toutes les situations dans lesquelles se trouve l’homme. Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{En effet, vous avez dans le messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au jour dernier et invoque Allah fréquemment} [Les coalisés : 21].

Et Il a dit (qu’Il soit exalté) :

{Et tu es certes, d’une moralité éminente} [La plume : 4].

Et Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) a dit :
-« Son comportement [ses qualités] était le Coran » c’est-à-dire qu’il le mettait en pratique dans toutes les situations, il avait les qualités du Coran, il mettait en pratique ce à quoi le Coran appelle et il évitait ce que le Coran interdit.
Et la Sounnah du messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) représente des repères de guidée dans le droit chemin, avec lesquels les musulmans sont guidés ; la Sounnah du messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a rassemblé les bonnes qualités, les bonnes œuvres et les choses parfaites ; donc, celui qui pratique la Sounnah, Allah lui aura alors rassemblé tout bien ; et celui qui abandonne la Sounnah, aura alors été privé de tout bien ; et celui qui abandonne une partie de la Sounnah, aura alors manqué le bien selon ce qu’il aura abandonné de la Sounnah.
Et si ceci est la position de la Sounnah, son mérite, son rang et son honneur élevé, quelle est donc la signification de cette Sounnah ?
La signification de la Sounnah – serviteurs d’Allah – littérairement est : (le chemin suivi et l’habitude adoptée) ; Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{Telle fut la règle appliquée par Nous à Nos messagers que Nous avons envoyés avant toi. Et tu ne trouveras pas de changement en Notre règle} [Le voyage nocturne : 77]. 

Et la signification de la Sounnah dans la législation islamique est : s’attacher à ce que pratiquaient le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue), ses califes bien guidés et les compagnons croyants, et le mettre en pratique, en ce qui concerne les croyances, les actes et les paroles. Et la Sounnah signifie aussi les paroles et les actes du messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) et les actes des compagnons que le prophète a acceptés, car ceci est la base de la croyance et des actions.

Communauté de l’Islam !
La situation des musulmans attriste le cœur de tout croyant et fait couler les larmes des yeux ; les ennemis les ont attaqués et les ont fait souffrir, ils ont transgressé leurs droits, ils les ont humiliés, ils ont méprisé leurs valeurs morales, et ils ont dépassé les limites dans l’injustice et l’agression. Et les fanatismes des sectes, les esprits de parti, les nationalismes provenant de l’ignorance, et les innovations dans la religion, ont déchiré les musulmans ; et ils ont été affaiblis par leurs querelles, leur séparation, les passions qui égarent, et par le fait de suivre les envies interdites [illicites] ; et la cause de cette faiblesse, de ce déclin et de cette abaissement n’est pas le nombre inférieur des musulmans car ils sont les plus nombreux parmi les ceux qui suivent une religion, mais la cause est la négligence des musulmans en ce qui concerne les efforts accomplis pour leur religion, Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu’Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n’ont en dehors de Lui aucun protecteur} [Le tonnerre : 11].

La situation des musulmans de nos jours, la ruse des ennemis contre eux et les différents genres de malheurs et d’épreuves qu’ils subissent ont réveillé des déterminations élevées, et ont déclenché des conseils sincères qui incitent les musulmans à retourner vers leur Seigneur, à se repentir à leur Créateur, à s’accrocher à leur religion, et à mettre en pratique le Livre de leur Seigneur et la Sounnah de leur prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) afin que leur Seigneur leur fasse miséricorde et repousse les malheurs et les épreuves qu’ils subissent.

Les causes des maladies des musulmans ont augmenté, les causes de leur déclin se sont multipliées, leurs malheurs se sont succédés, les châtiments se sont aggravés, et il se peut que cela s’aggrave encore plus, mais la fin heureuse sera pour l’Islam.

Les maladies des musulmans n’ont aucun remède sauf la pratique de la Sounnah prophétique. Suivre la Sounnah du messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) et s’attacher au chemin des pieux prédécesseurs est le remède des maladies, la disparition des difficultés et la descente des bénédictions et des bienfaits.

Et l’attachement à la Sounnah est : le rassemblement, l’éloignement des désaccords, l’amour des cœurs et l’accord entre les intentions. L’attachement à la Sounnah est aussi la victoire contre les ennemis de la vérité, et les gens qui sont égarés et qui suivent leurs envies bestiales.
Un savant a dit :

-« Tout pays dont les habitants mettent en pratique la Sounnah, et dans lequel les lumières de la Sounnah apparaissent, sera secouru et remportera la victoire contre son ennemi ; et tout pays dans lequel les lumières de la Sounnah s’éteignent, sera vaincu par son ennemi ».

Et dans le hadith d’Abdoullah ibn Omar (qu’Allah soit satisfait de lui et de son père), le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Ma subsistance a été placée sous l’ombre de ma lance, et celui qui désobéit à mon ordre aura l’humiliation et l’abaissement, et quiconque imite un peuple fait alors partie d’eux).

Et Abou Daawoud et Tirmidhi ont rapporté d’après ‘Irbaadh ibn Saariyah (qu’Allah soit satisfait de lui) qui a dit :

-« Le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) nous fit un sermon à cause duquel les cœurs tremblèrent et les larmes coulèrent des yeux ; nous dîmes : « O Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) ! C’est comme si c’était un sermon d’adieu ; donc, conseille-nous ». Il dit :

(Je vous recommande la crainte d’Allah, ainsi qu’écouter et obéir même si c’est un esclave qui devient votre chef [commandant], car celui qui vivra longtemps parmi vous verra beaucoup de divergences [désaccords] ; donc, accrochez-vous à ma Sounnah et à la Sounnah des califes bien guidés, mordez-la avec vos dents ; et méfiez-vous des choses inventées [nouvelles], car chaque innovation dans la religion est un égarement).

L’appel à la Sounnah prophétique est pour tous les gens, et c’est une obligation pour chaque musulman d’accomplir cela. Le musulman doit inciter son frère musulman à compléter son manque d’attachement à la Sounnah, à rattraper ce qu’il a manqué de la pratique de la Sounnah, à corriger sa négligence dans sa religion, lui rappeler de sa distraction et lui enseigner ce qu’il ne connaît pas, l’aider à accomplir le bien et l’avertir contre le mal.

Le musulman doit aussi appeler le mécréant à l’Islam en lui montrant les beautés de l’Islam et en discutant avec lui en apportant des arguments et des preuves ; et le musulman doit être un modèle pieux pour sa religion.

Et vous – ô musulmans – dans ce pays, Allah vous a protégé des épreuves par lesquelles certains pays sont éprouvés, remerciez donc Allah pour cela, mais méfiez-vous d’ouvrir contre vous-mêmes les portes du mal qui ont été ouvertes contre les autres, car la communauté ne cessera d’être dans le bien tant que les portes du mal ne seront pas ouvertes, et si les portes du mal s’ouvrent, elles ne se fermeront jamais. Et tirez des leçons de ce qui se passe dans le monde parmi les tentations qui se succèdent les unes après les autres, qui ont corrompu la vie et détruit les sociétés. Et celui qui est heureux, est celui qui tire des leçons de la situation des autres ; tandis que celui qui est malheureux, est celui à propos duquel les autres tirent des leçons. Méfiez-vous de la négligence des péchés car ils sont la cause des châtiments.

Et le musulman doit être mieux aujourd’hui qu’il ne l’était hier, de même qu’il doit être demain mieux qu’il ne l’est aujourd’hui. Il ne doit pas être satisfait de retarder les bonnes œuvres et de tolérer les péchés. Et méfiez-vous – ô musulmans – des choses qui empêchent de suivre la Sounnah ; et la chose qui empêche le plus de suivre la Sounnah est le fait de suivre les passions ; Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{Mais s’ils ne te répondent pas, sache alors que c’est seulement leurs passions qu’ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes} [Le récit : 50].
 
Et les pieux prédécesseurs appellent les gens qui font des innovations dans la religion : « les gens qui suivent leurs passions », à cause du fait qu’ils se sont éloignés de la Sounnah. Et méfiez-vous de la tentation de ce monde et de vous adonnez aux envies bestiales, car ceci empêche de suivre la Sounnah ;
Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition} [Mariam : 59].

Et parmi les choses qui empêchent de suivre la Sounnah : le fait d’imiter ceux qui sont égarés et qui égarent les gens, parmi ceux qui pratiquent un fanatisme blâmable, et ceux qui suivent des chemins d’égarement et des passions qui dévient du droit chemin ; Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu} [Al-‘Aaraaf : 3].

Parmi les choses qui empêchent de suivre la Sounnah : l’ignorance de la Sounnah ; et dans le hadith, le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Celui à qui Allah veut du bien, Il lui enseigne les sciences de la religion).
Donc, il ne faut pas qu’une chose se mette entre toi et la Sounnah – ô musulman -, et il ne faut pas qu’une chose t’empêche de la suivre, car nul n’est protégé du mal et du châtiment, et nul ne remporte le bien et le Paradis sauf celui qui s’accroche à ce que le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) et ses compagnons pratiquaient. Accroche-toi donc à cette Sounnah en ce qui concerne toutes les affaires de ta vie, qu’elles soient petites ou grandes, et mémorise du Coran et des hadiths ce dont tu as besoin dans tes adorations et tes relations avec les gens ; et le plus tu mémorises, le mieux cela est pour toi.
Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{O vous qui avez cru ! Obéissez à Allah et à Son messager et ne vous détournez pas de lui quand vous l’entendez (parler). Et ne soyez pas comme ceux qui disent : « Nous avons entendu », alors qu’ils n’entendent pas}.

Et Il a dit (qu’Il soit exalté) :
{Prenez ce que le Messager vous donne} [Al-Hachr : 7].

Deuxième sermon

Craignez Allah (qu’Il soit exalté) comme Il doit être craint, et empressez-vous d’aller vers Son pardon et Sa satisfaction.

Serviteurs d’Allah !
Profitez des heures pour accomplir de bonnes œuvres et ne négligez pas votre vie en perdant les occasions pendant lesquelles vous avez la capacité d’accomplir les bonnes actions ; Allah (qu’Il soit exalté) a dit :

{O vous qui avez cru ! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites} [Al-Hachr : 18].

Et dans le hadith, le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Il y a deux bienfaits à propos desquels beaucoup de gens sont lésés [défavorisés] : la bonne santé et le temps libre).
Et lorsque le musulman se maîtrise, il ne dépasse pas ce qui est permis pour commettre ce qui interdit ; donc, bonheur à celui qui ne dépasse pas ce qui est permis pour commettre ce qui est interdit.
Et occupez-vous bien de ceux dont Allah vous a donné la responsabilité, car la responsabilité des enfants est une grande responsabilité, ne les laissez donc pas s’exposer au mal et à la perdition ; ne soyez pas insouciants à la réforme de vos maisons car la famille est la brique de la société ; ne fréquentez pour le tourisme que les pays qui sont protégés de la corruption ; et dans votre pays, se trouvent des endroits pour celui qui veut y passer les vacances d’été, et qui veut la paix et la sécurité.

Source : http://alharamainsermons.org/frn/index.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *