Bio de Cheikh Rabi’ Ibn Hadi Al Madkhali

Leave a comment
Share Button

Extrait du magazine «As Salafiya » n°2 (1417 de l’Hégire)

 

…Quelques Points sur sa Vie… 

Cheikh Rabi’ Ibn Hadi Al Madkhali Al Qahtani, est l’un des savants de Médine.
Il était à la tête du département des hautes études concernant la Sounnah prophétique (Hadith) à l’université islamique de Médine.· Il est né en l’an 1352 de l’Hégire.·
Parmi ses professeurs, on compte d’éminents savants tels que Cheikh ‘Abdel ‘Aziz Ibn Baz, Cheikh Hafidh Al Hakami, Cheikh Mouhammad al Amin Achinqiti, Cheikh Mouhammad Naçiroudine Al Albani, Cheikh ‘Abdel Mouhsin al ‘Abbad, Cheikh ‘Abdel Ghaffar Hassan al Hindi, et de nombreux autres…

  • Spécialisé dans la science des hommes (‘ilm ar-Rijal), Cheikh Rabi’ connaît les savants ainsi que les prêcheurs, passés et contemporains, dont la Da’wa a eu un impact chez les étudiants ainsi que chez la masse des musulmans. Il fait l’éloge des plus droits d’entre eux et critique ceux dont la croyance et le chemin divergent du chemin et de la croyance authentique. Sa critique ferme et efficace fait de lui un défenseur du Minhaj as Salafi. Il a déclaré la guerre, par sa parole et par sa plume, aux innovateurs ainsi qu’à tous les prêcheurs qui diffusent des idées qui ne sont basées ni sur le Coran, ni sur la Sounnah authentique, ni sur les dires des Ancêtres Pieux (Salafs) et de ceux qui les ont suivis sur ce chemin. 
  • Malheureusement, ce travail considérable ne fait pas plaisir à tout le monde, et comme tous les savants dénonciateurs, il est l’objet de nombreuses critiques non fondées, contrairement à sa critique qui, elle, est appuyée par des faits véridiques et une science fondée sur des bases solides. 

Ainsi Cheikh Mouhammad Ibn ‘Abdel Wahhab a dit :    
« Les seuls à pouvoir reconnaître les gens du méritene sont que les gens du mérite eux-mêmes (c’est-à-dire les gens de science) ».

S’il est vrai que beaucoup se permettent d’émettre des jugements de valeur ou non, concernant les savants et les prêcheurs à l’Islam, il n’en reste pas moins que seuls les savants reconnus comme tels sont capables d’une telle tâche vue la responsabilité qu’elle incombe. 

Ce que disent les savants contemporains de lui…

 1.     CHEIKH ‘ABDEL ‘AZIZ IBN BAZ  qualifie Cheikh Rabi’ comme :  
–         Faisant partie de l’élite des gens de la Sounnah
–         Possédant la science, le mérite, la bonne et pieuse croyance et qu’il n’y a aucun doute en cela.
–         Tout comme il lui recommande la persévérance dans la Da’wa (prêche à l’Islam), la réplique («ar-Rad ») et  la patience que cela exige.*  
–   Il a également recommander aux Talib al ‘ilm (ceux qui recherchent la science) de tirer profit des livres de Cheikh Rabi’. 

2.     CHEIKH MOUHAMMAD NACIROUDINE AL ALBANi  le qualifie comme :   
–         Faisant partie des prêcheurs du Coran, de la Sounnah et de la voie des Salafs Salihs (Pieux Prédécesseurs).
–         Faisant partie de ceux qui combattent (par l’écriture et la parole) ceux qui s’opposent au chemin des Salafs Salihs, le comparant ainsi à l’étendard.
–         L’auteur de livres dans lesquels ne se rappelle pas avoir vu une erreur, ni une déviation de la voie.
–         Étant un homme très bien instruit.   
Cheikh al Albani a loué et a complimenté Cheikh Rabi’, et a qualifié celui qui critique ou sanctionne la voie entreprise par ce dernier comme suit : « Ceci ne peut provenir que d’un ignorant qu’il faut instruire, ou d’un homme qui suit sa passion, contre le mal duquel il faut demander protection à Allah ; et nous demandons à Allah de le guider ou de lui briser le dos ». 

3.     CHEIKH MOUHAMMAD IBN SALIH AL ‘OUTHEIMINe fut interrogé au sujet de Cheikh Rabi’ comme suit : « Il est dit que la voie entreprise par Cheikh Rabi’ diverge de celle de «Ahl as-Sounnah wal Jama’a » (les gens de la Sounnah et du groupe), qu’en pensez-vous ? »  
Cheikh ‘Outheimine répondit : « Je ne lui connais pas de divergence en cela. Cheikh Rabi’ a été loué et complimenté par nos savants contemporains et moi je ne lui reconnais que du bien ». 
Et il ajouta : « Cette question n’a pas besoin de ma parole comme a été questionné l’Imam Ahmad sur Ishaq ibnou Rahawiya -qu’Allah lui fasse Miséricorde- qui répondit : C’est moi que vous questionnez sur Ishaq ! Mais c’est Ishaq qu’il faut questionner sur moi…».

 
4.     CHEIKH SALIH IBN FAWZAN AL FAWZAN qualifie Cheikh Rabi’ comme :  
–         Faisant partie des savants illustres
–         Ayant beaucoup de mérite dans la Da’wa
–         Ayant les moyens pour cette Da’wa ( c’est-à-dire la science)
–         Ayant les moyens pour répliquer à ceux qui veulent (directement ou indirectement) s’écarter de l’objectif réel de la Da’wa
–         Ayant l’expérience en la matière
–         Ayant la faculté de distinguer le bon du faux  
Cheikh Al Fawzan recommande de propager les cassettes de Cheikh Rabi’ et de profiter de ses cours car ils sont bénéfiques pour tous les musulmans. 

« Ô mes frères ! Si vraiment vous respectez la voie des Salafs, 
alors propagez leurs écrits, leurs paroles […]
 » 
Cheikh Rabi’ ibn Hadi al Madkhali. 

Extrait du magazine «As Salafiya » n°2 (1417 de l’Hégire) Traduit par Abou Idriss As Salafi Al Maghribi
(Revu et corrigé par Oummou Yassir)  

—————————————————————-

* Soulignons que ce terme «Rad » désigne la réplique, la réponse, certes, mais le terme en français dénote une connotation péjorative alors que le «Rad » a pour but d’extraire et de repousser les erreurs et les ambiguïtés, tout comme une piqûre douloureuse servirait à chasser un virus mortel.  

Source : al baida

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *