Les piercings en islam

Share Button
Les piercings

Les piercings sont un sujet fort discuté entre sœurs, certaines étant persuadées de leur interdiction et d’autres ne le sont pas.

N’oublions pas mes sœurs qu’en cas de divergence, nous devons revenir aux savants !
S’il y a une règle à retenir en ce qui concerne la beauté et la parure de la femme musulmane, c’est :
de ne pas ressembler aux mécréantes, dans leurs modes, leurs façons de vivre…

Read More


Les règles du divorce en islam

Share Button

Les règles du divorce en islam

La femme est considérée comme divorcée si son mari prononce le divorce à son égard, et qu’il soit une personne qui raisonne, qui est libre de choix et qu’il n’y a pas une chose parmi les choses interdites qu’il l’en empêche, comme la folie, l’ivresse ou autre chose que cela.

Il faut que la femme soit pure et qu’il n’ait pas eu de rapport sexuel avec elle durant sa période de pureté, ou qu’elle soit enceinte, ou encore qu’elle soit à l’âge de la ménopause.

Read More


Comment étudier le fiqh ?

Share Button

Cheikh Abdullah Al Adani, qu’Allah le préserve

  Pour écouter le Chaykh

Question :

« Que conseillez-vous à celui qui désire étudier le fiqh[1] et qui ne souhaite étudier que deux ou trois ans dans le centre ? »

Réponse :

« S’il souhaite s’enraciner dans cette science, je lui conseille tout d’abord de donner une grande importance à l’apprentissage du Coran et ce qu’il peut comme hadiths car cela est la source du fiqh. Le fiqh est tiré du Coran et de la Sunna.

Read More


Est-il vrai que le fait de parler durant les ablutions les invalide ?

Share Button
Question :

« Est-il vrai que le fait de parler durant les ablutions les invalide ? »

 

أجاب الشيخ العلامة ابن باز رحمه الله

Read More


Interdiction de l’insémination artificielle (I.A), de la fécondation in vitro (F.I.V), et de la masturbation qui les précède.

Share Button

Traduction  de la cassette 154 (à la position 11 minute et 58 seconde) de la série

« Silsilatou houda wa nour)

De cheikh Mouhammad  Nacer din El Albâni

Le questionneur :
Ce qu’on appelle bébé éprouvette (Atfâl al anâbîb) qui consiste à prendre le sperme de l’homme  et l’ovule  de la femme  puis les féconder hors de l’utérus  puis les placer après
quelques heures dans l’utérus  de la femme, quel est son jugement  dans l’Islam?

CheikhAl-Albâni : ceci n’est pas permis.
La chose minimum  que l’on peut reprocher à cet acte est le dévoile me nt  de la nudité de la femme. Peux on accéder à l’ovule  de la femme  sans découvrir  sa nudité  ?

Read More


Ce que tout Nouveau musulman doit savoir pour débuter la Salat

Share Button

Al-Hamdoulillah, was-salatou was-Salamou ‘alaa Rasoulillah, wa ba’d:

En plus de l’apprentissage du Tawhid et des fondements de la ‘Aqidah, tu dois absolument connaître comment te purifier et comment faire la prière (Salat). Il est très important de commencer à faire tes 5 prières par jours aussitôt que tu as prononcé le témoignage de la foi. La Salat est le
deuxième pilier de l’Islam et c’est la différence entre le croyant et le noncroyant.
Voici donc un petit résumé simplifié des règles Islamiques à ce sujet. Avant de prier, tu dois être pur intérieurement et extérieurement :
L’état d’impureté
L’état d’impureté mineure :

1-Quand on va aux toilettes pour uriner ou pour faire ses besoins.
2-Quand on a un gaz.

Read More


Lever les mains dans les invocations du sermon du vendredi

Share Button

SHeikh Bakr ‘Abdullâh Abû Zaîd & SHeikh ‘Abdullâh Ibn Sâlih al-Fawzân

 

SHeikh Bakr ‘Abdullâh Abû Zaîd a expliqué que lever les mains dans les invocations fait parti du bon comportement à avoir en cela, et que cela est fortement recommandé selon le consensus des savants. Il y a ceci dit, des cas où cela ne l’est pas, comme lors du sermon du vendredi où il est blâmable à l’imâm de lever les mains comme ceux qui y sont présents, cela ne fait donc pas parti de la Sounnah pour l’imâm lors du sermon du vendredi comme pour les croyants. Cela est légiféré par exemple lors des invocations dans la prière de la pluie pour l’imâm et ceux qui le suivent. [1]

Read More


La vertu de la compréhension de la religion

Share Button

Par le docteur et grand savant Salih bnou Fawzân bnou ‘Abdallah Al Fawzân.

 

La louange est à Allah, Seigneur des mondes, et que la prière et le salue soit sur notre Prophète Mouhammad, ainsi que sur les siens, ses compagnons et ceux qui les suivent avec perfection jusqu’au Jour du Jugement.

Comprendre la religion est certes l’une des actions les plus vertueuses, et c’est l’indice (indice qui montre) du bien.

Le prophète sallallahou ‘alayhi wa sallam a dit : “Celui à qui Allah veut du bien, Il lui fait comprendre la religion… Hadîth sur lequel al Boukhârî et Mouslim sont unanimes quant à son authenticité, d’après le récit de Mou‘âwiya, qu’Allah l’agrée dans le Sahîh d’al Boukhâri n° 71 (Fathoul bârî), et Mouslim n° 2376 (Charh an Nawawî).

Read More


Quelques règles sur la purification dans la prière

Share Button

Extrait de ” les 60 interrogations sur les menstrues”

De Sheikh Muhammad Ibn Salih Al ‘Outhaymine – Qu’Allah lui fasse miséricorde.

 

 

Question 35 :

1. Les pertes qui s’écoulent de la femme, qu’elles soient blanches ou jaunes, sont-elles pures ou souillées ? De tels écoulements nécessitent-ils des ablutions ou pas, tout en sachant qu’ils sont continus ? Quel est l’avis juridique quand ces écoulements sont discontinus, d’autant que la majorité des femmes instruites considèrent cela comme une moiteur naturelle qui ne nécessite pas les ablutions ?

– Après avoir fait des recherches, il me semble que lorsque ces sécrétions ne proviennent pas de la vessie mais de l’utérus, elles sont pures. Mais elles annulent quand même les ablutions en dépit de leur pureté. En effet, ce qui annule les ablutions ne doit pas nécessairement être une impureté, comme c’est le cas par exemple des gaz évacués par l’anus qui n’ont pas un corps et qui entraînent tout de même l’annulation des ablutions. Par conséquent, si la femme ressent ces sécrétions alors qu’elle a les petites ablutions elle les perd et doit les renouveler.

Read More


La nécessité de se conformer à la Sunna dans les principes de la religion comme dans les questions secondaires

saw
Share Button
Shaykh Abdul Muhsin Al Abbad Al Badr

La conformité à la Sunna concerne non seulement le domaine de la croyance et du dogme, comme l’indique cette parole du Prophète saw :

” En effet, celui qui vivra parmi vous verra beaucoup de divergences; Vous devez suivre ma Sunna et la Sunna des califes orthodoxes bien guidés après moi” , mais aussi, lorsqu’on est en présence de preuves, les questions secondaires dans lesquelles le recours à l’ijtihad est permis.

Les savants parmi les pieux prédecesseurs, notemment les quatres grands imams (Abû Hanifa, Malik, Ach-Chafiy et Ahmad) recommandent aux croyants de n’adopter une pratique que si sa validité est attéstée par une preuve et de ne pas tenir compte des avis qu’il ont émis si un hadith authentique du Messager d’ Allah saw vient contredire cela. Celèbre est la formule de l’imam Malik à ce sujet :

Read More