Les signes d’une bonne fin

Share Button

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany(RahimAllah)

[Téléchargement]

Dans les lois islamiques on trouve des signes clairs par lesquels nous nous argumentons pour dire qu’une personne a eu une bonne fin (qu’Allah nous écrive du nombre de ses gens amine). Toute personne qui meurt avec un de ces signes cela lui est une preuve de bonne fin.

 
Premièrement : Citer l’attestation de foi (al-Shahada) avant de mourir

Le Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

“celui dont les dernières paroles avant de mourir seront : ‘ il n’y a d’autre divinité qu’ Allah ‘ – ‘ lâ illâha illa llâh’, entrera au Paradis”
.
(Rapporté par Al-Hâkim et autres avec une bonne chaîne de narrateurs, selon Mu’âdh)

 

Deuxièmement : Mourir en suant du front


Conformément au hadith du Burayda b. Al-Khasîb (qu’Allah l’agrée) qui dit :

” Alors qu’il était à Kharsân, il visita un de ses frères, alors qu’il était malade. Il le trouva entrain de mourir, et il suait du front. Il dit alors :
‘ Allah est grand ! J’ai entendu le Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) dire : ‘ la mort du croyant est par la sueur du front”.
(Rapporté par Ahmad, Al-Nasâ’î, Al-Tirmidhî, Ibn Mâjâ, Ibn Hibbân, Al-Hâkim, Al-Tayâlisî et Abû Nu’aym)

Read More


Exhortation à se préparer à ce qu’il y aura après la mort Ar/Fr

Share Button

Chaykh Ahmed Ibn Mouhammad Al-‘Atiq

 
إن الحمد لله، نحمده ونستعينه و نستغفره، ونعوذ بالله من شرور أنفسنا ومن سيئات أعمالنا، من يهده الله فلا مضل له، ومن يضلل فلا هادي له، وأشهد أن لا إله إلاّ الله وحده لا شريك له، وأشهد أن محمداً عبده ورسوله.
﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللّهَ حَقَّ تُقَاتِهِ وَلاَ تَمُوتُنَّ إِلاَّ وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ﴾
﴿يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُواْ رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُم مِّن نَّفْسٍ وَاحِدَةٍ وَخَلَقَ مِنْهَا زَوْجَهَا وَبَثَّ مِنْهُمَا رِجَالاً كَثِيراً وَنِسَاء وَاتَّقُواْ اللّهَ الَّذِي تَسَاءلُونَ بِهِ وَالأَرْحَامَ إِنَّ اللّهَ كَانَ عَلَيْكُمْ رَقِيبًا﴾
﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَقُولُوا قَوْلاً سَدِيدًا، يُصْلِحْ لَكُمْ أَعْمَالَكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَمَن يُطِعْ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَقَدْ فَازَ فَوْزًا عَظِيمًا﴾
أما بعد. عباد الله! اتقوا الله تعالى، وراقبوه، وتزودوا فإن خير الزاد التقوى. يقول الله تعالى: ﴿وَاضْرِبْ لَهُم مَّثَلَ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا كَمَاء أَنزَلْنَاهُ مِنَ السَّمَاء فَاخْتَلَطَ بِهِ نَبَاتُ الأَرْضِ فَأَصْبَحَ هَشِيمًا تَذْرُوهُ الرِّيَاحُ وَكَانَ اللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ مُّقْتَدِرًا * الْمَالُ وَالْبَنُونَ زِينَةُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَالْبَاقِيَاتُ الصَّالِحَاتُ خَيْرٌ عِندَ رَبِّكَ ثَوَابًا وَخَيْرٌ أَمَلاً﴾.

 

Serviteurs et servantes d’Allah ! Faites preuve de Taqwa vis-à-vis d’Allah et appréhendez Sa colère ! Et prenez vos provisions avec vous ! Mais vraiment, la meilleure provision est la Taqwa ! Allah le Très-Haut a dit dans le sens du verset :

« Et propose-leur l’exemple de la vie d’ici-bas. Elle est semblable à une eau que Nous faisons descendre du ciel ; la végétation de la terre se mélange à elle. Puis elle devient de l’herbe desséchée que les vents dispersent. Allah est certes Puissant en toutes choses ! Les biens et les enfants sont l’ornement de la vie de ce monde. Cependant, les bonnes œuvres qui persistent ont auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et [suscitent] une belle espérance. »

Read More


Comment faire la salat janaza (prière mortuaire)

Share Button

Cheikh ‘Abdel’Aziz Ibn ‘AbdAllah Ibn Baz

 

Question : je souhaite que vous nous éclaircissiez sur la manière de procéder à “salat eddjanaza” (la prière mortuaire) tel que le faisait le prophète , car beaucoup de personnes l’ignorent.

Réponse : Les caracteristiques de la prière mortuaire ont certes été montrées par le prophète et ses compagnons , elle est ainsi:

On dit “Allahou akbar” (premier takbir), puis on demande à Allah de nous proteger du chaytan le lapidé, on dit “bismiLlahi Rrahmani Rrahim”, on lit la fatiha et une petite sourate ou quelques versets, apres on dit “Allahou Akbar” (deuxieme takbir) et on prie sur le prophète tel que l’on fait habituellement à la fin d’une prière, ensuite on dit de nouveau “Allahou Akbar” (troisieme takbir) puis on invoque pour le defunt, c’est mieux si l’ont dit la do’a:

Allâhumma ghfir lahu wa rhamhu wa ‘âfihi, wa ‘fu canhu, wa akrim nuzulahu, wa wassic mudkhalahu, wa ghsilhu bi-l-mâ’i wa th-thalji wa-l-baradi. Wa naqqihi mina-l-khatâya kamâ naqqayta th-thawba-l-abyada mina d-danasi. Wa abdilhu dâran khayran min dârihi, wa ahlan khayran min ahlihi, wa zawjan khayran min zawjihi. Wa dkhilhu-l-jannata wa acidh-hu min cadhâbi-l-qaqbr [wa cadhâbi n-nâr].

Celle ci vient du prophète mais il n’y a pas de mal si on invoque pour le defunt avec d’autres invocations

Read More


La mort n’arrive pas qu’aux autres !

Share Button
Tiré du livre intitulé :
Les leçons importantes pour toute la communauté

Par Son Excellence :
Abd Al ‘Azîz Ibn ‘Abd Allah Ibn Bâz
– qu’Allah lui fasse miséricorde –


Dix-huitième Leçon : La préparation du mort,
la prière funéraire et l’enterrement

Voici les détails de cette leçon :

1/ Faire répéter l’attestation de l’unicité à un mourant.

Il est légiféré de faire répéter « la ilâha illa lâh » au mourant conformément à la parole du Prophète – Prière et Salut sur lui – : « Faites répéter « la ilâha illa lâh » à vos morts. » Rapporté par Mouslim dans son recueil authentique.

« À vos morts » signifie : « aux mourants » ; ceux qui agonisent et dont les signes d’une mort proche sont percevables.

2/ Lorsque l’on est assuré de sa mort :

On lui ferme les yeux et on lui serre les mâchoires conformément à ce qui a été rapporté dans la sunnah.


3/ Il est obligatoire de laver le mort musulman sauf s’il est mort en plein champ de bataille.

En effet, le martyre ne doit pas être lavé et on ne doit pas prier sur lui. On l’enterre dans ses habits. Cela conformément aux actes du Prophète – Prière et Salut sur lui – lors de la bataille d’Ouhoud.

Read More


Yûsuf est parti…

Share Button

Traduit par les salafis de l’Est. (Qu’Allah ta’ala les récompenses)
Paroles des anciens sur la mort

Hier, Yûsuf est parti. Il est revenu vers son Créateur, vers Celui qui l’a tiré des ténèbres vers la lumière et lui a fait aimé la voie des Pieux prédécesseurs. Il est parti et nous nous restons. Nos cœurs sont tristes, nos yeux pleurent, mais nous ne disons que ce qui satisfait notre Seigneur. Pas un savant, pas un grand étudiant en science, mais simplement notre frère, notre ami, notre bien aimé.

Nous entendons tous parler de la mort, tous les jours, aux quatre coins du monde, mais lorsqu’elle frappe les proches ce n’est plus pareil. « Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et annonce la bonne nouvelle aux endurants qui disent, lorsqu’un malheur les atteint : « Nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournons. » (Al-Baqarah, v.155-156) Nos cœurs pleurent, signe peut être qu’ils ne sont pas encore tout à fait morts, et nous disons : « Nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournons. »

Read More


Quand vient la mort

Share Button

Shaykh Muhammad Nasir Ad-Dîn Al-Albânî (RahimAllah)

 

1 – Le malade doit être satisfait de ce qu’Allah lui a destiné ; il doit faire preuve de patience à l’égard de Son décret immuable et penser du bien de Son Seigneur. Tout cela constitue un bien pour lui. Le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Le cas du croyant est admirable. Tout est chez lui un bien, et ceci n’est accordé qu’au croyant et à personne d’autre. Si un bonheur le touche, il se montre reconnaissant et c’est un bien pour lui. Si, par contre, un mal le touche, il endure et c’est aussi un bien pour lui ». Le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa sallam) a aussi dit : « Qu’aucun d’entre vous ne meurt sans penser du bien d’Allah le Très Haut. » (Muslim)

 

2 – Le malade doit être partagé entre la crainte et l’espoir. Il doit craindre le châtiment d’Allah pour ses péchés et espérer la miséricorde de son Seigneur selon le hadith d’Anas : « Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa sallam) s’introduisit auprès d’un jeune homme qui agonisait. Il lui demanda : « Comment te sens-tu ? ». Le jeune homme répondit : « Par Allah, ô Messager d’Allah ! J’espère beaucoup d’Allah et je crains mes péchés ». Le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa sallam) dit : « Ces deux sentiments ne sont pas réunis dans le cœur d’un serviteur en pareille circonstance sans qu’Allah ne lui octroie ce qu’il espère et ne le protège de ce qu’il craint. » (At-Tirmidhî)

Read More


Quelques raisons qui provoquent le châtiment de la tombe

Share Button

Al-Imâm Chams id-Dîn Abî ’Abdullâh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-Djawziyyah

Deux points de vue sont concevables [dans ce qui provoque le châtiment de la tombe] : « L’abrégé » et « le détaillé ».

  • 1) Le premier qui est « l’abrégé » est :

Les gens qui seront châtiés à cause leur méconnaissance d’Allâh – Ta’âla, la désobéissance à Ses ordres et les péchés qu’ils commettent. Car Allâh ne châtie pas une âme qui L’a connu, L’a aimé, a obéi à Ses ordres et s’est abstenue de Ses interdits, ni même le corps ne sera châtié, car ce châtiment n’est qu’une traduction de la colère contre Son sujet. Tout pécheur qui aura courroucé Allâh -Ta’âla- en ce monde sans se repentir et meurt ainsi, subira le châtiment dans le « Barzakh » [monde intermédiaire entre ce bas monde et l’au-delà] qui sera en fonction de ce qu’il aura avancé.

  • 2) Le deuxième qui est « le détaillé » :

Certes le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) nous a informé au sujet de ces deux hommes qui subiront un châtiment dans leur tombe, dont l’un était dû au fait qu’il colportait les propos des gens [al-Namîmah], et l’autre délaissait le soin de ne pas être souillé par l’urine. Ainsi, il a délaissé l’obligation de la purification [at-Tahara], et l’autre était la cause de discorde et de haine entre les gens dues à sa langue quand même celle-ci était véridique. Et certes, la calomnie, le mensonge, la diffamation et la médisance [entre ces gens] sont la cause d’un grand châtiment, tout comme le délaissement du soin de ne pas être souillé par l’urine qui est à l’exemple du délaissement de la prière ; et la souillure de l’urine est parmi ses obligations et ses conditions d’où la raison d’un dure châtiment [pour cela]. Comme il est rapporté dans le hadîth de Chou’bah où le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Et ceux qui agissent de la sorte, sont à l’image de ceux qui mangent la chair des gens » et cela est la calomnie.

Read More


Le chatiment de la tombe

saw
Share Button

Ibn Al-Qayyim Al-Jawzi

 

La louange est à Allah, le Maître de l’univers, et que la prière et le salut d’Allah soient sur celui par qui Allah a parachevé la religion, et par qui il a complété les bienfaits, notre Prophète Muhammad, et sur sa famille, ses compagnons, et ceux qui les ont suivis. Ceci dit :

Les causes du châtiment de la tombe

Le grand savant Ibnu Qayim (qu’Allah l’illumine dans sa tombe) a écrit un chapitre édifiant dans son magnifique livre Ar-Rûh (l’âme) dans lequel il débuta par cette parole : «  le questionneur dit : Quelles sont les causes qui provoquent le châtiment de la tombe ? La réponse à cela se divise en deux catégories, une synthétisée, et une détaillée :

En ce qui concerne la réponse synthétique : Ils sont châtiés pour leur ignorance au sujet d’Allah, et leur manquement à ses recommandations, et pour avoir commis des péchés. En effet, Allah ne châtie pas une âme reconnaissante, qui l’aime, obéit à ses ordres, et évite ses interdits. Comme Il ne châtie jamais un corps où cette âme habite, car le châtiment de la tombe, et celui de l’au-delà est la conséquence de la colère d’Allah et son mécontentement envers son serviteur.

Read More


La vie dans la tombe et ce qui s’y rapporte

Share Button

Al-’Allâma SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn BâZ (rahimahullâh)

Al-HamdouLLiLLeh


En un premier temps, il est obligatoire de savoir que tout croyant [mu’min] et toute croyante [mu’minat] se doit de croire véritablement aux informations données par Allâh dans Son livre ou par le biais de Son messager (sallallahu ’alayhi wa sallam).Ces choses concernent les affaires de l’au-delà [al-Âkhira] et le règlement des comptes, ainsi que le paradis et l’enfer, la mort, le châtiment et les délices de la tombe, ainsi que toutes les affaires touchant le monde de l’invisible [al-Ghayb] dans le Qor’ân ou l’authentique Sounnah purifiée [Moutaharah]. Nous devons porter foi à cela, nous y soumettre et y croire sincèrement. Car nous savons que notre Maître est véridique. Ce qu’Il dit et rapporte est vrai comme Il l’a affirmé :

Read More


Sur le mort questionné dans sa tombe ?

Share Button

Sheikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh)

Question :

Concernant le fait que le mort soit véritablement questionné [dans sa tombe], est-ce qu’il s’assied vraiment dans la tombe pour lui parler ?

Réponse :

Que le défunt soit questionné dans sa tombe est indubitablement vrai, et la personne s’assied dans sa tombe, parle et le questionne.

Si une personne demande : « La tombe est étroite et confinée, comment donc [le défunt] peut-il se redresser ? [dans sa tombe] »

La réponse est :

  • Premièrement :

Il est obligatoire que le croyant croit et accepte véritablement le monde de l’invisible, et il ne faut pas demander le pourquoi du comment ? [de la chose]. Car personne ne demande le pourquoi du comment excepté celui qui a des doutes. Quant a celui qui croit et que sont cœur est satisfait avec ce qu’Allâh et Son Messager disent, il accepte la chose et dit : « Allâh Lui Seul sait comme cela se passe ».

Read More