La Fitnah du Takfir

Share Button

La question du Takfir en général est une grande et ancienne Fitnah. Une Fitnah non seulement pour les dirigeants, mais pour le peuple également. Une d’entre les anciennes sectes musulmanes à prendre cette question du Takfir comme base est connue sous le nom de la secte des Khawaarijs1

Il est très malheureux de constater que certains prêcheurs ou certains surexcités peuvent sortir des limites du Qor’an et de la Sounnah, mais au nom du Qor’an et de la Sounnah.

Et la cause de cela revient à deux choses :

La première : Le peu de science qu’ils possèdent.

La deuxième et c’est une chose très importante : Ils n’ont pas cherché la compréhension des règles de la Shari’ah. Ces règles qui sont les fondements de la Da’wah Islamique authentique. Ces principes qui, lorsqu’une personne en sort, est comptée parmi les adeptes des sectes qui ont dévié de la Jamaa’ah. Cette Jamaa’ah dont le messager d’Allah (Salla llahou wa alay wa salam) a fait l’éloge dans plus d’un Hadith.

Telecharger ici ou lire en streaming

Read More


La voie des khawâridj, takfiriyyîn

Share Button

Dr Sulaymân ‘Abdi-R-Rahmân Al-Huqayl
-Professeur d’éducation à l’Université Islamique « Imâm Muhammad Ibn Sa’ûd »-


La voie des khawâridj, takfiriyyîn
… , est la voie du chaos et jamais celle de l’Islâm !Tuer des musulmans et des non musulmans, commettre des attentas, sortir de l’obéissance du gouverneur … !
Le Comité des Grands Erudits dans le manifeste,
daté du Royaume a aussi signé ce 02/04/1419 H.

« Ce qui se passe dans de nombreux pays musulmans et dans d’autres comme actes sanguinaires, destructions, explosions, tueries, et qui perturbe la sécurité des gens, sème la panique dans la société et menace la vie de personnes innocentes et leurs biens, a conduit le Comité à produire un manifeste où il est prononcé le jugement de ces crimes, conformément aux ordres d’Allâh et pour conseiller Ses serviteurs, mais aussi pour que soit dissipée toute incompréhension affectant les concepts. Nous disons donc, par la grâce d’Allâh :

« Le jugement du blasphème relève de la charî’ah et revient à Allâh et à Son Messager.
Comme le jugement des bonnes œuvres et du péché est du ressort d’Allâh et de Son Prophète, le jugement du blasphème et de la profanation l’est aussi. Tout ce qu’on qualifie de blasphème, que ce soit des propos ou des actions, n’est pas un blasphème majeur qui exclut la personne concernée de la Communauté musulmane. »

Read More


Un repenti du takfir et de ceux qui rendent mécréant les Savants

Share Button

Sheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane (Qu’Allah le préserve)

 

Quant au fait de commettre des assassinats et rendre mécréant autrui (Takfir), il ne fait aucun doute qu’il n’est pas autorisé au musulman de rendre mécréant un individu alors que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui dit à son frère musulman : Ô mécréant !* » ; alors que ce n’est pas le cas, c’est lui qui sera considéré ainsi. Celui qui dit à son frère musulman : « Ô mécréant ! » ou « Ô ennemi d’Allah ! » et ce n’est pas le cas, cela se retournera contre lui, c’est-à-dire que cette parole s’appliquera sur celui qui la proféré…


 Un repenti du takfir et de ceux qui rendent mécréant les Savants
Sheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane

Voir la vidéo Format (mp4) |Télécharger | 04 min : 19


Question :

Ô Sheikh ! Je faisais partie de ceux qui ont été aveuglés par la compagnie de tous ceux qui ont commis et perpétraient des attaques terroristes ; et je faisais partie de ceux qui vous considérez comme mécréant ; cependant, et la louange est à Allah, je me désolidarise devant Allah de tout cela, en espérant également que vous allez me pardonner. Ô noble Sheikh, est-ce que les Khawaridj se reconnaissent-ils dans cette appellation ? Et est-ce que toute personne qui commet des actes de terrorisme et la destruction, fait partie des Khawaridj ? (Votre fils, Abu Muhammad).

Read More


Eclaircissement concernant les Khawâridjs

Share Button

SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân (qu’Allâh le préserve)

 

Les « Khawâridjs » sont ceux qui se sont révoltés [sont sortis : kharoûdj] contre leur gouverneur à l’époque du khalifah de ’Uthmân (radhiallahu ’anhu). Leur révolte eut pour résultat l’assassinat de ’Uthmân (radhiallâhu ’anhu). Puis leur mal grandit encore durant le khalifah de ’Alî (radhiallâhu ’anhu), et ils se rebellèrent contre lui, et ont dit que c’était un mécréant. Ils ont aussi fait du « takfîr » [le fait de rendre mécréante une personne] sur les Compagnons (radhiallâhu ’anhum), car ces derniers ne voulaient pas être d’accord avec eux dans leurs fausses croyances.

Ainsi, ils jugèrent que tous ceux qui s’opposaient à eux sur leur point de vue étaient des mécréants |Kufâr]. En résultat, ils prononcèrent le takfir sur les meilleurs parmi la création, c’est-à-dire, les Compagnons du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam). Pourquoi ceci ? Car ils (les Compagnons) n’étaient pas d’accord avec eux quant à leur égarement et leurs mauvaises croyances. Ils n’adhèrent pas à la Sounnah et à la Djamâ’ah (au groupe), et ils n’obéissent pas non plus au gouverneur. Plutôt, ils se rebellent contre lui, et renoncent au pacte d’allégeance avec lui, disant que cela ne fait pas partie de la religion, ils contredisent ainsi le conseil du Messager (sallallahu ’alayhi wa sallam) de montrer de l’obéissance et ils contredisent le commandement d’Allâh qui dit :

Read More