Avis de shaykh Naciroud-Dine Al Albany sur Jama’at-Tabligh

Share Button

Muhammad Naciroud-Dine Al Albany (RahimAllah)

 

« Que pensez-vous de la Jama’a des Tablighs, est-il permis au Talib al ‘Ilm ou autre de sortir avec eux en ayant pour intention d’appeler à Allah ? » 

Réponse
: « La Jama’a des Tablighs ne se base pas sur Le Livre d’Allah, la Sounnah de Son Messager, et  le cheminement des Salafs Salihs. Et puisqu’il en est ainsi il n’est pas permis de sortir avec eux, car cela s’oppose à notre manière (Minhaj) pour transmettre le Minhaj des Salafs Salihs.
En effet, pour faire la Da’wa à Allah, c’est le savant qui doit sortir , quant à ceux qui sortent avec eux il leur incombe de rester dans leur pays et d’apprendre la science dans leurs mosquées jusqu’à ce que parmi eux se forment des savants qui  prendront leur rôle dans la Da’wa à Allah.
Donc  le Talib al ‘Ilm doit appeler ces gens, dans leur pays à apprendre le Coran et la Sounnah et à y appeler les gens. 
De plus la Jama’a des Tablighs ne se préoccupe pas de l’appel au Coran et à la Sounnah comme principe général, mais ils considèrent cette Da’wa comme étant cause de division et c’est pourquoi cette Jama’a se rapproche étroitement de la Jama’a des frères musulmans (Ikhwane al Mouslimine).
Ils disent que leur Da’wa est basée sur le Coran et la Sounnah, mais ce ne sont que des revendications, ils n’ont en fait aucune ‘Aquida qui les réunit, l’un est Matouridi, l’autre Ach’ari, l’autre soufi, et l’autre n’ayant pas de voie particulière…

Read More


Avis de shaykh Muqbil sur Jama’at-Tabligh

Share Button

Shaykh Muqbil ibn Hadi Al-Wadi’i (RahimAllah)

Question : Que dites-vous à propos de Jama’at Tabligh et de leur méthode dans la da’wa ? Et que savez-vous d’eux ?

 

Réponse : Shaikh Hamud ibn ‘Abdillah At-Tuwayjiri a compilé un traité intitulé : “Al-Qawlul-Baligh fi-Tahdhir min Jama’at At-Tabligh” (la Parole Sérieuse (éloquente) Concernant l’Avertissement Contre Jama’at Tabligh). Je conseille de le lire. Et les écrits qui expliquent leurs pratiques du shirk (l’adoration d’autre qu’Allah), leurs pratiques soufies et leurs égarements sont nombreux. Et leur da’wa est une da’wa morte. Si elle n’était pas morte, elle ne serait pas allée sur la terre des communistes pendant le temps du Communisme (quand le Communisme était fort). En effet, un frère français nous est venu et nous lui avons dit : « Nous est-il possible de venir dans votre pays pour faire da’wa (propagation et invitation à l’islam) ? » Il a dit : « Vous ne pouvez venir que sous le nom de Jama’at Tabligh (c’est-à-dire en feignant d’être eux). Car on leur permet de venir (en France). »

Read More


Introduction de Cheikh Rabi’ ibn Hadi al Madkhali (Qu’Allah le préserve)

Share Button

Cheikh Rabi’ ibn Hadi al Madkhali (Qu’Allah le préserve)

 

Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux.

Louange à Allah et que la paix et le salut soient sur le Messager d’Allah ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui auront suivi sa guidée.

Il m’est parvenu des feuilles renfermant les paroles des deux savants Salafis :

Cheikh ibn Baz et cheikh ibn ‘Outhaymine.

En effet, ces feuilles sont distribuées et répandues par certains Tablighs, au sein des ignorants et des gens ne connaissant pas réellement le Minhaj faux de ces derniers, ni même leur dogme corrompu.

Et en fait la parole des deux cheikhs réfute la voie de la Jama’a des Tablighs. Aussi les paroles du cheikh ibn Baz – Qu’Allah lui fasse miséricorde – sont-elles basées sur le témoignage d’un homme Tablighi ou bien attaché à eux (aux Tablighs). Cet homme en question, rapporte au cheikh ibn Baz le contraire de ce qu’ils font réellement, et il en donne une description autre que leur vraie description. Les propos que je viens d’avancer sont appuyés par les paroles de cheikh ibn Baz -Qu’Allah lui fasse miséricorde- que voici:

« …Il ne fait aucun doute que les gens ont grand besoin de ce genre de rencontres, bonnes, rassemblées autour du rappel d’Allah, qui appellent à se cramponner à l’Islam, à pratiquer ses enseignements, à épurer le Tawhid des innovations et des fables… » [1]

Donc ceci nous prouve que cet homme fit allusion dans son témoignage au fait que les Tablighs appellent à se cramponner à l’Islam, à mettre en pratique ses enseignements, à l’épuration du Tawhid des innovations et des fables, et à fortiori le cheikh fit leur éloge.

Mais si l’auteur de ce témoignage avait dit vrai à leur sujet et les avait décrits sous leur apparence réelle, et avait montré leur faux Minhaj, nous n’aurions constaté de la part de l’imam ibn Baz, le Salafi, le Mouwahhid [2] que des critiques, et des mises en garde contre eux et leurs innovations, comme il le fit dans ses dernières Fatawa, citées après.

De même la parole de cheikh ibn ‘Outhaymine, les réfute:

« …Remarque: Lorsque la divergence est propre au dogme (‘Aquida) il faut alors corriger ceci, et ce qui contredit le Madh-hab des Salafs, il faut absolument le réprimander et mettre en garde contre celui qui suit un Madh-hab autre que celui des Salafs quant à cette question (le dogme)… » [3]

Et il ne fait aucun doute que la divergence entre les Salafis, Ahl as-Sounnah wat-Tawhid, et entre la Jama’a des Tablighs est une divergence poignante et profonde tant dans le dogme que dans le Minhaj.

Ils sont en effet Matouridiya [4] et renient les caractères d’Allah, et Soufis dans leurs actes d’adoration et leur comportement, ils prêtent serment d’allégeance selon quatre voies Soufies noyées dans l’égarement, car ces voies ont pour principe de base, le Panthéisme (Houloul)[5], l’unité existentielle (Wahdatal Woujoud)[6], l’adoration des tombeaux, et bien d’autres formes d’égarements.

Et ces choses-là, irréfutablement, le savant ibn ‘Outhaymine ne le sait pas sur eux, sans quoi il les aurait dénoncées comme étant égarement, aurait mis en garde contre ces gens-là, et aurait adopté à leur égard l’attitude des Salafs, comme le fit nos savants, l’imam Mouhammad ibn Ibrahim et l’imam ibn Baz.

Et comme le fit également le savant al Albany, et cheikh ‘Abdour-Razzaq ‘Afifi, ainsi que cheikh al Fawzan, Hamoud at-Touweijri, cheikh Taqiyoud-dine al Hilaly, cheikh Sa’d al Houçayyne, cheikh Sayf ar-Rahman, cheikh Mouhammad Aslam, et tous ont des écrits importants explicitant les égarements des Tablighs, le danger du dogme et du Minhaj égaré qu’ils empruntent. Alors, que celui qui recherche la vérité revienne à ces ouvrages. De même ‘Abdour-Rahmane al Miçri, est revenu sur ses propos à travers lesquels il faisait l’éloge des Tablighs et il a reconnu auprès de moi, avoir été dans l’erreur.

Quant à Youssouf al Milahi, il fait partie de ceux qui les côtoyèrent des années durant, après quoi il écrivit un livre dans lequel il démontra leur égarement et leur dogme corrompu, mais malheureusement il se détourna de la vérité et écrivit en leur faveur son dernier ouvrage. Il n’en reste pas moins que son premier ouvrage réfute ce dernier!

De même, tout ce qu’écrivirent les savants du Minhaj au sujet des Tablighs rend leur Minhaj caduque. Tout comme la règle prééminente:

« la critique (Jarh) prévaut sur l’attestation d’honorabilité (Ta’dil) »,

rend caduque toute éloge, quelque soit la personne dont elle émane, si seulement les Tablighs s’attachaient réellement aux règles islamiques authentiques et suivaient le chemin des savants et le conseil pour l’Islam et les Musulmans!

Ecrit par
Cheikh Rabi’ ibn Hadi al Madkhali
29 / Mouharram / 1421H

[1] Cf. Fatwa n°1007 datée du 17/8/1407 H et qui est actuellement propagée par les Tablighs
[2] Monothéiste
[3] Cf. Les Fatawa de ibn ‘Outhaymine Vol.2 p.939-944, conformément aux feuilles distribuées actuellement par la Jama’a des Tablighs
[4] Matouridiya : Secte égarée dérivée des Mou’tazila et des Jahmiya qui tire ses arguments de la philosophie et de la raison.
[5] Panthéisme (al Houloul): Pensée philosophique revendiquant l’incarnation d’Allah en l’homme.
[6] Unité existentielle (Wahdat al Woujoud) : Croyance selon laquelle Allah est (Mawjoud) dans tous ce qui existe physiquement

Source : Mise en garde contre l’ignorance


Toute Bid’ah est égarement

Share Button

Écrit par : Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti – réfutation du texte : « Les innovations ” Bid’ahs ” ou le diktat de la pensée unique »


Je suis tombé sur un site rempli de Bid’ah et de déviations de toute sorte, avec comme slogan : L’Islam en toute liberté! Et sur la page en question, il y avait l’article d’un dénommé Ahmed Elouazzani, daté du mardi 13 septembre 2005, avec comme titre : « Les innovations ou le diktat de la pensée unique. » Je me mis à survoler ce texte rapidement pour constater que c’était un texte qui, même si l’auteur ne le mentionnait pas explicitement, avait comme objectif de contrer la Da’wah Salafiyyah et de faire l’apologie des Bid’ahs dans la religion. L’auteur apportait les arguments habituels des Soufis et des autres gens de Bid’ah, comme les Ashaa’irahs et autre, pour chercher à rendre licites les innovations, comme le Mawlid An-Nabawi et bien d’autres Bid’ahs de ce genre. Je me suis donc décidé à répondre aux Shoubouhaats de ce texte avec les preuves du Qor’an et de la Sounnah et avec les paroles des savants de l’Islam, pour clarifier la vérité à ce sujet…

Informations : 2ème Edition ; Pages : 171 ; Copyright ©Tous les droits sont réservés à l’auteur 2010.
Traduit par : Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti
Mardi le 05 Novembre 2010, Montréal, Québec, Canada.

Télécharger le livre

Read More


Le statut de la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète (sallallahu wa alay wasallam)

Share Button

Sheikh Salih ibn Fawzan al-Fawzan

 

Louange à Allah, Maître des Mondes. Bénédiction et salut soient sur notre Prophète, sur sa famille et sur tous ses compagnons.

Il est évident que le Livre et la Sunna ordonnent l’observance de la loi d’Allah et de Son Messager et interdisent l’introduction d’innovations dans la religion. Allah le Très Haut a dit :  «

Dis: “Si vous aimez vraiment Allah, suivez- moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés.

» (Coran, 3 : 31) et : «

Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’ autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu

. » (Coran, 7 : 3) et : «

Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez- le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie

. » (Coran, 6 : 153).

Read More


Lever les mains après la prière

Share Button

Shaikh ‘Abd Allah Ibn ‘Abd Al-Aziz Ibn Baz (RahimAllah)

 

 

Question : Quel est votre avis sur le fait de lever les mains pour l’invocation après la prière ? Et y a-t-il une différence entre la prière obligatoire et surérogatoire ?

 

Réponse :

Lever les mains pour l’invocation est une Sunna et fait partie des causes de l’agrément, d’après la parole du prophète (Prières et bénédictions d’Allah sur lui) : « Votre Seigneur est Vivant et Généreux, Il …lorsqu’il lève ses mains vers lui de les renvoyer vides. » [1]. Et d’après sa parole (Prières et bénédictions d’Allah sur lui) : « Allah, qu’Il soit exalté, est bon et n’accepte que ce qui est bon. Et Allah a prescrit aux croyants ce qu’Il a prescrit aux messagers, Il a dit : « ô messagers, mangez des bonnes choses et pratiquez le bien » et Il a dit : « ô vous qui avez cru mangez des bonnes choses que Nous vous avons octroyés. » Puis il mentionna l’homme qui prolonge son voyage, hirsute et poussiéreux, et tend ses mains vers le ciel (en disant) : « ô Seigneur, ô Seigneur ! », alors que sa nourriture est illicite, sa boisson est illicite, ses vêtements sont illicites. Comment serait-il exaucé ? » [2].

Read More


Les chapelets pour le dhikr

Share Button

Shaykh Muhammad Nasir-ud-Din Al-Albani (RahimAllah)

 

Shaykh Muhammad Nasir-ud-Din Al-Albani a mentionné dans Silsila Ad-Da’ifa (1/110), où il cite le hadith (faible) : « Quel bon rappel est la subha [masbaha] (chapelet pour le dhikr) »,

 

A mon avis, la signification de ce hadith est invalide pour de nombreuses raisons

Premièrement, la subha [masbaha] est une bid’a et n’était pas connue à l’époque du prophète (salallahu ‘alayhi wa-sallam). Cela est arrivé après, alors comment se pourrait-il qu’il (salallahu ‘alayhi wa-sallam) ait encouragé ses compagnons (radiallahu ‘anhum ajma’in) à faire quelque chose qui leur était inconnu ?

La preuve pour ce que j’ai dit est la narration rapportée par Ibn Wadda dans Al-Bid’a wa-nahi ‘anha de Al-Salt ibn Bahram, qui a dit :

Read More


Les Innovations et leurs causes

Share Button

l’Imam Muhammad Nasiruddîn Al-Albânî (RahimAllah)

Extrait des “Rites du Pèlerinage et de la ‘Umra” – (paru)

En effet, [il faut savoir que] tout acte d’adoration, pour être accepté par Allah le Très-Haut, doit forcément répondre aux deux conditions suivantes :

1.  Qu’il soit voué sincèrement à Allah ;

2. Qu’il soit pieux (Sâlih), et une œuvre ne peut être pieuse que si elle est conforme à la Sunna du Prophète (e), et non en contradiction.

C’est une chose établie chez les savants qui se basent sur les preuves que quiconque prétend accomplir un acte d’adoration qui n’a pas été prescrit par notre Prophète (e) verbalement, ou qu’il n’a pas accompli lui-même pour adorer son Seigneur, est en contradiction avec sa Sunna, car la Sunna se divise en deux catégories :

1.  Les actes qu’il faut faire ;

2.  Les actes qu’il faut délaisser.

Délaisser ce que le Prophète (e) a délaissé parmi ces actes d’adoration fait partie de la Sunna.

Read More


La Commémoration de la naissance du Prophète Muhammad (saw)

Share Button

Sheikh Muhammad Ibn Sâlih Al ’Uthaymîn (RahimAllah)

 

A l’approche de la date de naissance présumée de notre prophète, (صلى الله عليه وسلم),, nous avons jugé bon de réactualiser une traduction qui porte sur ce sujet. Beaucoup de nos frères et soeurs, sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde, célèbre la naissance de notre prophète, (صلى الله عليه وسلم), sans savoir que cette célébration relève ni plus, ni moins, des innovations.

On allume des bougies dans telle maison, on égorge un mouton dans telle autre et la liste des innovations à l’occasion de cet événement est malheureusement bien longue, qu’Allah nous en préserve.

Que ces gens sachent que le seul moyen d’honorer notre prophète, (صلى الله عليه وسلم), est de suivre le message pour lequel il, ’alayhi salat wa salam, a été envoyé par miséricorde pour toute l’Humanité.

Qu’ils sachent qu’honorer notre prophète consiste à connaître sa personnalité, l’obéir dans tout ce qu’il, ’alayhi salat wa salam, a ordonné, de croire à toutes les choses qu’il nous a informées de s’écarter de tous les interdits contre lesquels il, ’alayhi salat wa salam, nous a mis en garde et de n’adorer Allah que par ce qu’il, (صلى الله عليه وسلم), à légiféré.

Read More


Qu’est ce que la bid’a ?

Share Button
Shaikh ‘Ali Hassan Al-Halabi
 

C’est un point très important qui, lorsqu’il est discuté, clarifie des principes détaillés sous la lumière desquels on peut savoir si une action est une bid’a ou non. « Ceci parce qu’Allah, le Béni et Glorifié, n’acceptera pas une action tant que deux conditions ne sont pas remplies:

– Qu’elle soit faite sincèrement, en cherchant la Face d’Allah, le Tout Puissant.

– Qu’elle soit correcte et elle ne peut être correcte que lorsqu’elle est en conformité avec la Sunna, et non en contradiction. »

[Hujja Nabi (p. 100) de notre shaykh Al-Albani (qu’Allah lui fasse miséricorde). Je dis et c’est sur ces deux principes que Shaykh Al-Islam ibn Taymiya a basé son superbe livre ‘Al-‘Ubudiya’.]

Notre shaykh, Al-Albani, a dit dans son livre ‘ Ahkam Al-Jana’iz ‘ (p. 242) :

« Certes la bid’a que la Shari’a a textuellement exposé comme étant un égarement comporte de nombreux types :

1. Tout ce qui contredit la Sunna, que ce soit une action, parole ou croyance, même si cela provient d’un ijtihad. »

Read More