Comment étudier le fiqh ?

Leave a comment
Share Button

Cheikh Abdullah Al Adani, qu’Allah le préserve

  Pour écouter le Chaykh

Question :

« Que conseillez-vous à celui qui désire étudier le fiqh[1] et qui ne souhaite étudier que deux ou trois ans dans le centre ? »

Réponse :

« S’il souhaite s’enraciner dans cette science, je lui conseille tout d’abord de donner une grande importance à l’apprentissage du Coran et ce qu’il peut comme hadiths car cela est la source du fiqh. Le fiqh est tiré du Coran et de la Sunna.


Ensuite il doit prendre soin d’étudier les ouvrages concis dans ce domaine sans rentrer dans les détails. Il se contente de comprendre le sens des mots de ce livre, les sujets qu’il traite en prenant connaissance de l’avis authentique dans les divergences[2] s’il en a les capacités, en étudiant ces livres avec une personne plus savante que lui.

Il peut par exemple étudier le livre simplifié de Cheikh AbdurRahman Ibn Nassir AsSa’di intitulé Minhaj As-Salikin (منهاج السالكين) ou bien Ad-Dourar Al-Bahiya (الدرر البهية)de l’Imam Al-Shawkani. Ces livres ne sont pas limités à un madhab[3] précis. Leurs auteurs ont pris soin de citer les avis authentiques sur les différents sujets abordés.

Il passera ensuite à l’étude de livre plus large tout en veillant à la lecture des livres de commentaires de hadiths comme Tayssir Al ‘Allam, l’explication de ‘Oumdatou-l-Ahkam (تيسير العلام، شرح عمدة الأحكام), puis l’explication de Boulough Al Maram (بلوغ المرام),Souboul As-Salam (سبل السلام) ou bien l’explication de Cheikh Al-Bassam (توضيح الأحكام) car c’est un livre très bénéfique. Surtout si l’étudiant prend soin de mémoriser les hadiths répertoriés dans ‘Oumdatou-l-Ahkam ou ceux Boulough Al Maram, cela l’aidera à s’ancrer dans la science du fiqh.

En vérité la personne s’enracine dans cette science en revoyant les sujets de nombreuses fois tout en connaissant leurs preuves. Les divergences dans le fiqh sont nombreuses mais au début, il doit se contenter de connaître l’avis authentique.

Ensuite il sera confronté à certains sujets sur lesquelles il aura besoin de faire des recherches parfois seul ou bien avec une personne plus savante. Et c’est ainsi que s’acquiert la science : petit à petit. S’il est constant[4] et qu’il persiste, il acquerra une grande science incha Allah. »


Question :

« Conseillez-vous d’étudier le fiqh à partir des recueils de hadith comme Boulough Al-Maram ou les ouvrages basés sur un madhab précis comme Zad Al Moustaqni’ ? »

Réponse :

« Le mieux est de réunir entre les deux. Car les recueils de hadiths regroupent les preuves et ce qu’on en déduit comme règles. Ceci est très bénéfique. L’étudiant élargit ainsi sa connaissance des preuves sur différents sujets.

Quant aux ouvrages de fiqh, ils permettent à l’étudiant d’avoir une vue d’ensemble sur tous les sujets. En effet, dans les recueils de hadiths, il se peut que ne soit pas mentionné l’ensemble des sujets liés à chaque chapitre.

Le mieux est donc d’accorder une grande importance aux livres de hadiths tout comme aux livres de fiqh en commençant par les livres de fiqh mentionnés dans la fatwa précédente, qui ne sont pas basés sur un madhab précis. »

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

[1] Fiqh : ce mot a plusieurs significations et le sens voulu ici est la jurisprudence islamique.

[2] A lire à ce sujet : Comment choisir son avis dans les divergences ?

[3] Madhab (مذهب) : école de jurisprudence.

[4] A lire à ce sujet : La droiture dans l’apprentissage de la science
_________________
Rachid Abou Nawoufal Al Maghribi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *