La masturbation en islam, licite ou illicite

La masturbation en islam, licite ou illicite
Share Button

La masturbation en islam

La masturbation est-elle licite ou illicite ?

 

Vous aimeriez aussi : La pornographie en islam et aux visionneurs de pornographie

Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/145

 

Question :

Qu’en est-il de la masturbation ?

 

Réponse :

Pour ce qui est de la masturbation, la base sur la question est l’interdiction selon l’avis majoritaire des savants.
Et celui qui l’applique est blâmé. 

Mais ce n’est pas à l’exemple de la fornication.

Wa Allahu A’Lâm. 

 

VFVDFQ

Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/145-146

 

Question :

 

Est-ce que la masturbation est interdite ou pas ?

 

Réponse :

 

La masturbation faite avec la main est interdite selon l’avis majoritaire des savants.
Et cela est le dire le plus authentique des deux paroles dans le dogme de Ahmad.
De la même sorte, celui qui s’adonne à cette pratique sera blâmé. La masturbation en islam, licite ou illicite
Et selon un autre dire, [la masturbation] est blâmable, mais pas interdite.
Mais beaucoup parmi eux [les savants] ne la tolèrent pas de crainte de la dépendance et de rien d’autre.
Un groupe des anciens et de ceux qui les ont suivis le permettent en cas de nécessité.
A l’exemple de celui qui craint de tomber dans la fornication et qui n’a pas d’autre moyen que de s’adonner à la masturbation.
Ou encore à l’exemple de celui qui s’il ne s’y donne pas craint de tomber malade.
Et cela est le dire de Ahmad et d’autres que lui. 

Et sans la présence d’une nécessité, je ne connais pas un avis qui permette de s’y adonner. Wa Allahu A’Lâm. 

 
 
VFVDFQ
 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah – الشيخ الإسلام بن تيمية

 

Question :

 

Voici le cas d’un homme que son corps excite.
Il se masturbe alors avec sa main, et à certains moments, colle ses cuisses contre son sexe.
Il sait que le moyen d’interrompre ceci [cette envie], est le fait de jeûner, mais cela lui est trop difficile.

 Réponse :

 

Pour ce qui descend involontairement comme liquide, il n’a pas de péché pour cela.
Mais il lui incombe tout de même de faire ses grandes ablutions à cause de l’éjaculation.
Quant au faite d’éjaculer volontairement en se masturbant, cela est interdit selon l’avis majoritaire des savants, et c’est un des deux avis rapportés de Ahmad, bien plus, le plus évident des deux.

Et dans un autre avis rapporté de lui, ceci est blâmable.
Mais s’il se trouve dans la nécessité de le faire, comme par exemple le fait qu’il craigne de tomber dans la fornication s’il ne se masturbe pas ou de tomber malade, il y a sur cela deux dires bien connus de la part des savants.
Un groupe parmi les anciens et contemporains l’ont permis dans cette situation, et d’autres l’ont interdit.

Wa Allâhu A’Lam. 

 

Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/146

 

Source : manhajulhaqq.com


VFVDFQ

La masturbation (masculine et féminine)

 

Shaikh Al-Albani dit :

« … la deuxième partie de la question porte sur quelque chose qui a éprouvé beaucoup de jeunes célibataires, ce qu’on appelle la masturbation. Nous disons : la masturbation est haram, que ce soit pendant ramadhan ou en dehors. Cela est illicite car c’est en divergence avec les textes clairs du Qur’an, et dans les premiers versets de sourate Al-Muminun, Allah a décrit les croyants par certaines qualités, dont celle-ci : « Ceux qui préservent leur sexe, sauf avec leurs épouses ou ce que leur main possède, et en ce cas ils ne sont pas blâmables. Et ceux qui cherchent au-delà de cela sont les transgresseurs. » Ce verset montre clairement que le croyant a deux voies légales pour assouvir son désir : le mariage avec une femme libre, ou une esclave. Puis Allah dit que ceux qui cherchent au-delà de ces deux voies sont les transgresseurs, c’est-à-dire les désobéissants, les injustes. C’est en s’appuyant sur ce texte, l’imam As-Shafi’i a dit que la masturbation était interdite. » (Silsila al-huda wa nur 693)

 

Il dit aussi : « Quant à nous, nous voyons que la vérité est avec ceux qui ont dit que c’était interdit en s’appuyant sur la parole d’Allah : « Ceux qui préservent leur sexe, sauf avec leurs épouses ou ce que leur main possède, et en ce cas ils ne sont pas blâmables. Et ceux qui cherchent au-delà de cela sont les transgresseurs. ». Et nous ne disons pas que cela est permis pour celui qui craint de tomber dans la fornication (zina), sauf si on utilise le remède prophétique qui est la parole que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a adressé aux jeunes lorsqu’il leur a ordonné de se marier, puis il a dit : « et celui qui ne peut pas (se marier), qu’il jeûne, car cela sera pour lui un bouclier ». C’est pourquoi nous adressons de grands reproches à ceux qui permettent aux jeunes la masturbation) par crainte de tomber dans zina, sans leur ordonner le remède prophétique. » (Tamam Al-Mina p.340).

Ce qui est interdit, c’est d’arriver seul à la jouissance, par contre il n’y a aucun mal à ce que les époux voient et touchent le sexe de l’autre, comme cela est rapporté de shaikh Al-Islam ibn Taymia : « Il n’est pas interdit à l’homme de regarder et de toucher l’ensemble du corps de son épouse » (Majmu’ Al-Fatawa 32/171).

On a aussi demandé à shaikh Al-Albani : « Est-ce que le fait de toucher le sexe de son épouse, et inversement, annule les ablutions ? Le shaikh a répondu : si cela est fait avec désir, cela annule les ablutions, sinon non. » (Silsila al-huda wa nur 2).

On a demandé à shaikh Wasi Allah al-‘Abbas (qui est enseignant à l’université d’Umm Al-Qura) : « Les époux peuvent-ils utiliser des jouets érotiques (comme un faux pénis par exemple) ? Le shaikh a répondu : La femme n’a pas besoin de cela alors qu’elle a son mari… il n’est pas permis d’avoir un rapport sexuel en dehors de ce qui a été permis par la Législation. S’il n’est permis à aucun des époux d’atteindre l’orgasme seul, comment ces choses pourraient-elles être permises ? Le principe qui doit être appliqué est celui mentionné dans le verset suivant : « Ceux qui préservent leur sexe, sauf avec leurs épouses ou ce que leur main possède, et en ce cas ils ne sont pas blâmables. Et ceux qui cherchent au-delà de cela sont les transgresseurs. ». (fatwa trouvée sur bakkah.net).

Source salafs.com

 

[Video] La Masturbation en islam
العادة السرية
Sheikh Salih Al ‘Uthaymin