Le Comportement du Prophète Mouhamad (Salla’ allahou ‘alay wa salam)

Leave a comment
saw
Share Button

cheikh Abdel Moshin al Abbad, enseignant à la mosquee de Médine

Chapitre : Certaines affections du coeur répandues peu avant sa mission et la façon dont il y a remédié

(…)

” Nous faisons descendre du Coran, ce qui est un remède et une miséricorde pour les croyants “. Il (Allah) à dit également : ” Dis : il est pour les croyants un guide et une guérison “. (Saint Coran)

Effectivement, Allah a suscité son Messager dans une société atteinte dans son ensemble, de maladies du coeur aussi différentes que nombreuses. La plus grave d’entre elles est de s’attacher à un autre qu’Allah. Cela consiste à vouer à une autre de Ses créatures certaines oeuvres qu’Il (Allah) mérite -glorifié soit-Il- de façon exclusive. C’est pourquoi, le prophète saw a traité ce périlleux traumatisme et cette plaie incurable en l’extirpant carrément et en épurant le coeur de ses séquelles dans un premier temps.

Puis, il a remédié aux maux de ces coeurs en y ravivant l’amour d’Allah, les emplissant d’espoir et de crainte dans le but de lui vouer un culte exclusif dénué de tout associé. Certes, Il (Allah) détient -glorifié soit-Il- Seul le pouvoir de créer et de concevoir. Il méritait donc de se voir consacrer réellement l’adoration entière, sans que celle-ci soit destinée à qui que ce soit en dehors de Lui.

Le prophète saw a subi de la part des polythéistes divers torts. Ayant fait preuve de patience, Allah lui a accordé la victoire et l’a soutenu. L’issu fut à son avantage à lui et à ses alliés ” La fierté est à Allah, à Son messager, et aux croyants ” ” La fin heureuse revient à la piété “. Il a rencontré aussi de leur part de multiples oppositions et persécutions comme le Seigneur l’a souligné à travers Son Livre Illustre dans les Sourates el Hidjr, l’Ascension, etc..

Entre autres, le Tout-Puissant a mentionné à leur sujet dans le Chapitre Sad :

“Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu ? Voilà une chose vraiment étonnante›. Et leurs notables partirent en disant: ‹Allez-vous en, et restez constants à vos dieux: c’est là vraiment une chose souhaitable. Nous n’avons pas entendu cela dans la dernière religion ; ce n’est en vérité que pure invention ! Quoi ! C’est sur lui, parmi nous, qu’on aurait fait descendre le Rappel [le Coran] ?” (Saint Coran)

La raison qui les a poussés à proférer de tels propos n’est autre que l’orgueil et la jalousie. Le peuple de Saleh a proféré les mêmes paroles que les incrédules Quraychites, comme le relate ce Verset du Chapitre La lune :

” Les Tamud ont traité de mensonges les avertissements. Ils dirent: ‹Allons-nous suivre un seul homme (Salih) d’entre nous- mêmes ? Nous serions alors dans l’égarement et la folie. Est-ce que le message a été envoyé à lui à l’exception de nous tous ? il est plutôt un menteur insolent “ (Saint Coran)

Le moyen le plus efficace utilisé par le prophète saw pour remédier à ce mal, qui est le pire dans l’absolu, est d’avoir contraint les infidèles à adorer un seul dieu de la même façon qu’ils reconnaissaient Son Unicité – glorifié soit-Il- en tant que Seigneur.

Je me contenterai, pour exemple, de citer certains Versets venant démontrer clairement cette méthode :

” N’est-ce pas Lui qui a créé les cieux et la terre et qui vous a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins pleins de beauté. Vous n’étiez nullement capables de faire pousser leurs arbres. Y a t-il donc une divinité avec Allah ? Non, mais ce sont des gens qui Lui donnent des égaux. N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour, placé des rivières à travers elle, lui a assigné des montagnes fermes et établi une séparation entre les deux mers, – Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? Non, mais la plupart d’entre eux ne savent pas. N’est-ce pas Lui qui répond à l’angoissé quand il L’invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre, génération après génération, – Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? C’est rare que vous vous rappeliez ! N’est-ce pas Lui qui vous guide dans les ténèbres de la terre et de la mer, et qui envoie les vents, comme une bonne annonce précédant Sa grâce. – Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? Allah est Très Élevé au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. N’est-ce pas Lui qui commence la création, puis la refait, et qui vous nourrit du ciel et de la terre. Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? Dis: ‹Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques ! › “ (Saint Coran)

Dans la sourate Le pèlerinage, on peut également citer l’image étonnante et l’exemple éloquent de l’incapacité des idoles que les hommes ont associées à Allah dans Son adoration.


Il a dit en effet -glorifié soit-Il-:

” Ô hommes! Une parabole vous est proposée, écoutez-la : ‹Ceux que vous invoquez en dehors d’Allah ne sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s’uniraient pour cela. Et si la mouche les dépouillait de quelque chose, ils ne sauraient le lui reprendre. Le solliciteur et le sollicité sont [également] faibles ! › Ils n’ont pas estimé Allah à sa juste valeur; Allah est certes Fort et Puissant. “ (Saint Coran)

Dans sa sagesse, le prophète a également combattu des fléaux comme l’injustice, l’iniquité, le mépris des déshérités, la vanité que l’on tire de ses origines et de son lignage. Il a répandu parmi les hommes la notion de justice. La paix de l’âme et la stabilité se sont alors installées dans les foyers. La piété est devenue le paramètre pour définir la vertu plutôt que le lignage et la lignée.

Il l’a déclaré explicitement en ces termes saw au cours du Pèlerinage d’adieu au milieu de la foule la plus immense à laquelle il s’était adressé : Certes, il n’y a aucune différence entre un Arabe et un non Arabe, ni entre un noir et un brun si ce n’est par la piété. Le meilleur d’entre vous au près d’Allah est le plus pieux. “

Quand le cas de la voleuse Makhzoumiya lui fut soumis, il ordonna de lui couper la main. Si bien qu’Oussama ibn Zaïd tenta de l’en dissuader, mais en vain. Il rétorqua saw par cette réponse célèbre qui servira à jamais de fondement en matière de justice : ” Je jure par Allah que si Fatima, la propre fille de Mouhamad commettait un vol, je lui couperais la main. “

A travers sa réaction, il nous démontre saw que la corruption dans la justice a causé la perte des civilisations passées
: ” Les peuples avant vous ont péri car si le notable volait, ils l’épargnaient, tandis que si le faible commettait le même crime, ils lui appliquaient la sentence. “

Lors du partage du butin de Houneïne, il donna sans compter saw aux personnes dont il souhaitait le ralliement, à tel point que les Auxiliaires de Médine – qu’Allah les agreée – n’ont pas apprécié d’être moins favorisés que les autres. Alors, il est venu les voir pour leur annoncer :


” Ne vous ai-je pas trouvé égarés quand je vous suis venu, Allah vous a ensuite guidés par mon intermédiaire ? N’étiez-vous pas divisés, quand Il vous a unis par mon intermédiaire ? N’étiez-vous pas démunis quand Il vous a enrichis par mon intermédiaire. “

Le Seigneur -glorifié soit-Il- leur a rappelé ce bienfait dans Son Livre Illustre, en leur précisant qu’il constitue justement l’un des plus grands dons à leur égard en disant : ” Accrochez-vous à la corde d’Allah et surtout ne vous divisez pas. Rappelez-vous les bienfaits d’Allah à votre égard ; quand vous étiez des ennemis, Il a uni vos coeurs pour faire de vous ainsi des frères par sa Grâce. Vous étiez au bord du gouffre de l’Enfer, et Il vous en a sauvés “. (Saint Coran)

Il a révélé aussi : ” S’ils voulaient te trahir, alors Allah te suffit. Il est Celui qui t’a assisté de Sa victoire et (de celle) des croyants. Il a uni leurs coeurs ; si tu avais dépensé toute la terre, tu ne serais pas parvenu à unir leurs coeurs, mais Allah les a unis. Il est certes Puissant et Sage “. (Saint Coran)

Voici donc un éventail de symptômes que l’on pouvait recenser (..)

Allah a fait une Faveur immense à l’humanité en suscitant cet homme afin de détourner les gens de la vile idolâtrie vers la noble adoration du Créateur – le Très Haut.

Il les a écartés de l’injustice, de l’iniquité, et de l’effusion de sang pour les transporter dans les hauteurs de la justice, de la paix, et de la tranquillité de l’âme. Ils sont passés de la division et de la discorde à l’union et à la concorde. Ils étaient complices dans les oeuvres nuisibles et mauvaises pour devenir solidaires dans les oeuvres bonnes et pieuses. Ils incitaient au mal et dissuadaient de faire le bien pour littéralement changer ensuite. Ils vivaient dans la duperie et la tromperie, ils se complaisent à présent dans un climat de confiance et de bon conseil.

Ils étaient glacés par la peur et l’angoisse, en perpétuelle protestation face au Destin d’Allah. Aujourd’hui, ils se complaisent impassiblement dans la patience, satisfaits du Décret d’Allah. En un mot, ils sont passés de tous les maux de ce monde et de l’au-delà au bien-être présent et futur. Allah -glorifié soit-Il- nous invite à Le remercier pour tout cela en lui vouant (à Allah) un culte exclusif, sans lui donner d’associé :

” Par le pacte de Qoraïche, le pacte de leurs voyages d’hiver et d’été. Qu’ils vénèrent le Seigneur de cette maison ! Il a apaisé leur faim et leurs craintes “. (Saint Coran)

source : tiré du livre du cheikh Abdel Mohsin al Abbad “Le comportement du prophète saw (titre en français) traduit par l’édition Daralmuslim, page 17 à 25 ( avec quelque paragraphe que j’ai passé et qui sont mentionnés par (…) ), publié avec l’accord de l’édition.

titre en arabe du livre : saw من أخلاق الرسول الكريم

Couverture du livre ici et possibilité d’achat : http://daralmuslim.com/comportement/…-prophete.html

Source : Article proposé par le frère Isma’îl de Belgique sur Darwa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *