Les divers emploi du mot Sunna

Leave a comment
saw
Share Button
Shaykh Abdul Muhsin Al Abbad Al Badr
 
 

Cette législation parfaite est la Sunna du Prophète saw prise dans son sens générale. En effet, le mot Sunna a quatre emplois :

1. Il peut désigner l’ensemble de l’enseignement contenu dans le Qur’an et la Sunna, comme c’est le cas dans hadith :

“Celui qui refuse ma Sunna n’est pas des miens”(22)

2. La Sunna est souvent synonyme de hadith, lorsqu’elle est mentionnée à la suite du Qur’an, par exemple ici :

“Ö hommes ! J’ai laissé parmi vous, ce qui vous préservera de l’égarement si vous vous y cramponnez : le Livre d’Allah et la Sunna de Son Prophète saw “.

Il y a cette autre parole du Prophète saw :

“En vérité, j’ai laissé parmis vous deux choses grâce auxquelles vous ne vous égarez point : le Livre d’ Allah et ma Sunna”(23)

Ce sens est fréquemment employé par les savants lorsqu’ils évoquent les différentes sources du droit. Exemple : ce jugement est attesté par le Livre d’Allah, la Sunna et le consencus.

3. Le Sunna désigne la tradition prophétique authentique qui s’oppose à l’innovatio. C’est de cet emploi qu’il est question dans le hadith suivant rapporté d’après Irbâd ibn Sâriya :

“En effet, celui qui vivra parmi vous verra beaucoup de divergences. Vous devez suivre ma Sunna et la Sunna des Califes orthodoxes bien guidés après moi. Campronnez-vous à cela et accrochez-vous-y à l’aide de vos molaires s’il le faut. Méfiez-vous des choses nouvelles (en matière de religion), car toute nouveauté est innovation et toute innovation est égarement”.(24)

C’est aussi de ce sens qu’il est question lorsque certains de nos prédécesseurs intitulent leurs livres sur la croyance La Sunna, citons par exemple La Sunna de Muhammad ibn Nasr Al Marwazy; La Suna d’Ibn Abî Ässim, La Sunna d’Al Lâlikâiy, etc Dans le livre intitulé As-Sunnan d’Abû Dawud; il y a aussi un livre de la Sunna qui contient plusieurs hadiths sur la croyance.

4. Le mot Sunna est aussi employé pour désigner une pratique préférable ou recommandée, mais non obligatoire. C’est un emploi propre aux savants de la jurisprudence islamique (fiqh). Par exemple, prenons ce hadith du Prophète saw :

“Si je ne craignais d’être dur envers ma communauté, je leur aurais ordonné [L’utilisation du] Siwak (frottoire à dent) à chaque prière”(25)

On voit ici que l’usage du Siwak est fortement recommandé, mais par indulgence, le Prophète saw n’en a pas fait une obligation.

—————————————————————–

(22) Rapporté par Al Boukhari (5063) et Moulim (1401)

(23) Ses hadiths sont rapportés par Al Hakim dans Al Moustadrak (11/93)

(24)Ce hadith es rapporté par Abû Dawud (4607), At Tirmidi (2672) et ibn Majah (43-44) ; At Tirmidi a jugé ce hadith authentique (hassan sahih).

(25) Rapporté par Al Boukhari (887) et Mouslim (252)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *