Les quatre règles Al Qawa’id Al-Arba’a [Mutun]

Share Button

Les quatre règles Al Qawa’id Al-Arba’a [Mutun]

Mouhammad ibn ‘Abdel Wahhab (RahimuAllah)

Vous aimeriez : Les 4 regles al Qawaid al Arbaa [Francais)

L’intérêt et l’importance de cet ouvrage réside dans la définition que l’auteur, Mouhammad ibn ‘Abdel Wahhab, donne du Chirk (Association) ou plutôt des Mouchrikines (Associateurs) que le Prophète(Prière et Bénédiction d’Allah sur lui) a combattus. Il expose ici quatre règles, tirées bien évidement du Coran et de le Sounnah et de la connaissance de la situation dans laquelle se trouvaient les arabes à cette époque. Celui qui apprend et comprend ces règles n’aura plus de doute sur les associateurs et sera convaincu que le culte doit être voué à Allah de manière exclusive.

Les quatre règles Al Qawa’id Al-Arba’a

Telecharger au format PDF

Les quatre règles - Al Qawa'id Al-Arba'a


L’intérêt et l’importance de Les quatre règles – Al Qawa’id Al-Arba’a réside dans la dtre règles, tirées bien évidement du Coran et de le Sounnah et de la connaissance de la situation dans laquelle se trouvaient les arabes à cette époque. Celui qui apprend et comprend ces règles n’aura plus de doute sur les associateurs et sera convaincu que le culte doit être voué à Allah de manière exclusive.

Celui qui a compris le Tawhid n’est pas pour autant infaillible, il commettra forcément des péchés, grands ou petits. Mais parmi les noms d’Allah, il y a « El Ghafour » (Le Grand Pardonneur) ; et ce nom-là se manifestera dans la création d’Allah[1]. L’attitude du Mouwahhid en cas de péché sera de faire el Istighfar (le fait de demander pardon). Et celui qui délaisse l’Istighfar sera vite imprégné par l’orgueil et l’orgueil rend caduque beaucoup de nos bonnes actions.

En Somme cette invocation renferme les caractéristiques de celui qui a appliqué le Tawhid, et plus l’individu connaîtra son Seigneur et le Tawhid, et plus ces trois caractéristiques seront développées chez lui, à tel point qu’il attribuera toutes ses œuvres, même les plus minimes à Allah. Le Mouwahhid doit craindre de se laisser distraire en pensant faire parti des gens du Tawhid, de ceux qui suivent les Salafs à la perfection, ou encore des savants, alors qu’il n’a dans le cœur ni humilité, ni soumission à Allah.

Pour conclure nous dirons qu’Allah nous a promis le bonheur éternel et ne nous demande en revanche qu’une chose infime : Le Tawhid ; et c’est pourquoi il est si important de l’assimiler pour pouvoir le pratiquer et aussi d’assimiler le Chirk pour pouvoir le combattre et le rejeter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *