Les signes d’une bonne fin

Leave a comment
Share Button

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany(RahimAllah)

[Téléchargement]

Dans les lois islamiques on trouve des signes clairs par lesquels nous nous argumentons pour dire qu’une personne a eu une bonne fin (qu’Allah nous écrive du nombre de ses gens amine). Toute personne qui meurt avec un de ces signes cela lui est une preuve de bonne fin.

 
Premièrement : Citer l’attestation de foi (al-Shahada) avant de mourir

Le Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

“celui dont les dernières paroles avant de mourir seront : ‘ il n’y a d’autre divinité qu’ Allah ‘ – ‘ lâ illâha illa llâh’, entrera au Paradis”
.
(Rapporté par Al-Hâkim et autres avec une bonne chaîne de narrateurs, selon Mu’âdh)

 

Deuxièmement : Mourir en suant du front


Conformément au hadith du Burayda b. Al-Khasîb (qu’Allah l’agrée) qui dit :

” Alors qu’il était à Kharsân, il visita un de ses frères, alors qu’il était malade. Il le trouva entrain de mourir, et il suait du front. Il dit alors :
‘ Allah est grand ! J’ai entendu le Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) dire : ‘ la mort du croyant est par la sueur du front”.
(Rapporté par Ahmad, Al-Nasâ’î, Al-Tirmidhî, Ibn Mâjâ, Ibn Hibbân, Al-Hâkim, Al-Tayâlisî et Abû Nu’aym)

 

Troisièmement : Mourir le jour ou la nuit du vendredi

Le prophète (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

“tout musulman qui meurt la nuit ou le jour de vendredi, Allah le protégera des supplices de la tombe”
.
(Rapporté par Ahmad – voir : ‘’ Tuhfatu al-Ahwadhî ‘’ et ‘’ Al-Mishkât”)

 

 

Quatrièmement : Mourir pendant les affrontements de la guerre sainte

Allah (soubhanu wa ta3âla) a dit (traduction rapprochée) :
“Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus – et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. – Ils sont ravis d’un bienfait d’Allah et d’une faveur, et du fait qu’Allah en laisse pas perdre la récompense des croyants”

Le Coran sourate 3 versets 169 à 171.
 
Le prophète (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

“Allah a donné six mérites au martyr : ses péchés lui sont pardonnés à la première goutte de sang tombée, il voit sa place au Paradis, il est préservé des supplices de la tombe, il sera en sécurité au Jour du Jugement, il lui sera mit le collier de la foi”
.
(Rapporté par At-Tirmidhi, Ibn Mâjâ et Ahmad) ”
 
Il épousera des femmes du Paradis, il intercédera pour soixante dix de ses proches ‘’

 

 

Cinquièmement : Celui qui meurt en combattant sur le chemin d’Allah

Le Prophète (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

” qui considérez-vous comme martyr ?”. Celui qui meurt sur le sentier d’Allah, Ô Messager d’Allah”. ” Les martyrs de ma communauté sont peu nombreux alors !”, répliqua t-il (salla Allahu 3alayhi wa salam). Ils demandèrent : ” qui sont alors les martyrs ? Ô Messager d’Allah !” Il dit : ” celui qui est tué sur le sentier d’Allah est un martyr. Celui qui meurt sur le sentier d’Allah est un martyr. Celui qui meurt de la peste est un martyr. Celui qui meurt d’une maladie du ventre est un martyr. Celui qui meurt noyé est un martyr.”
(Rapporté par Muslim (6/51) et Ahmad (2/522) selon Abû Hurayra)

 

 

Sixièmement : Mourir de la peste

Il y a plusieurs hadiths à ce sujet. Le prophète (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

” la peste est un martyr pour tout musulman”
.

 

 

Septièmement : Mourir suite à une maladie du ventre

Le Prophète (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit comme dans le hadith sus-cité :

” […] celui qui meurt d’une maladie du ventre est un martyr.”

 

 

Huitièmement et neuvièmement : Mourir noyé et sous les décombres

Le Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

” Les martyrs sont aux nombres de cinq : celui qui meurt de la peste. Celui qui meurt d’une maladie du ventre. Celui qui meurt noyé. Celui qui meurt sous les décombres. Celui qui meurt martyr sur le sentier d’Allah”
.
(Rapporté par Al-Bukhârî, Muslim, At-Tirmidhi et Ahmed)

 

 

Dixièmement : Le décès d’une femme lors de son accouchement

Conformément au hadith rapporté par ‘Ubâdat b. Sâmat qui dit que le Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) visita ‘Abdullâh b. Rawâha :

‘ il dit : ” sais-tu qui sont les martyrs de ma communauté ?”. Ils dirent : ” le musulman tué est un martyr”. ”Les martyrs de ma communauté sont peu nombreux, alors” répliqua t-il (salla Allahu 3alayhi wa salam). ” Le musulman tué est martyr, celui qui meurt de la peste est martyr, la femme qui meurt suite à sa grossesse est martyr, (son fils la tirera par le cordon ombilical jusqu’au paradis).”
(Rapporté par Ahmad, Al-Dârimî et Al-Tayâlisî et sa chaîne de narrateurs est authentique)

 

 

Onzièmement et douzièmement : Mourir brûlé et par la plèvre

Il est rapporté plusieurs hadiths à ce sujet, le plus connu est celui rapporté par Jâbir b. ‘Atîk :

” en plus de celui qui meurt sur le sentier d’Allah, il y a sept autres catégories de martyr : celui qui meurt de la peste. Celui qui meurt noyé. Celui qui meurt de la plèvre. Celui qui meurt d’une maladie du ventre. Celui qui meurt brûlé. Celui qui meurt sous des décombres. Celle qui meurt du à sa grossesse”.

 

 

Treizièmement : Mourir de la tuberculose


Conformément à la parole du Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) qui dit :

‘ celui qui est tué sur le sentier d’Allah est un martyr, celle qui meurt en accouchant est martyr, celui qui meurt brûlé est martyr, celui qui meurt noyé est martyr, celui qui meurt de la tuberculose est martyr, celui qui meurt d’une maladie du ventre est martyr”.
(Rapporté par Mâlik, Abû Dâwûd, Al-Nasâ’î, Ibn Mâjâ, Ibn Hibbân, Al-Hâkim et Ahmed)

 

 

Quatorzièmement : Celui qui meurt en défendant ses biens

Parmi les hadiths rapporté à ce sujet, il y a :

‘ celui qui combat” Et selon une autre variante : ” Une personne qui est tuée en défendant ses biens, alors qu’on tenta de s’en emparer injustement ; meurt martyr”
.
(Majmû’ Al-Zawâ’id (2/317) et (5/301)

 

 

Quinzièmement et seizièmement : Celui qui meurt en défendant sa religion et sa personne.

Le Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

‘ celui qui meurt en défendant ses biens meurt martyr, celui qui meurt en défendant sa famille meurt martyr, celui qui meurt en défendant sa religion meurt martyr, celui qui meurt en défendant sa personne meurt martyr”
.
(Rapporté par Abû Dâwud (2/275), Al-Nasâ’î, At-Tirmidhi et Ahmad selon Sa’îd b. Zayd et sa chaîne de narrateurs est authentique)

 

 

Dix-septièmement : Celui qui meurt en faisant la garde sur le sentier d’Allah, meurt martyr

Le prophète (salla Allahu 3alayhi wa salam) a dit :

‘monter la garde un jour et une nuit est meilleur que jeûner et prier tout un mois, et s’il meurt, il lui sera compté les mêmes actions que celles qu’il effectuait ; sa subsistance lui est dispensée et il est à l’abri de l’épreuve”.
(Rapporté par Muslim (6/51), Al-Nasâ’î (2/63), At-Tirmidhî (18/3), Al-Hâkim (2/80), Ahmad (5/440 et 441) selon Salmân Al-Fârisî)

 

 

Dix-huitièmement : Mourir durant l’accomplissement d’une bonne action

Conformément à la parole du Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) qui dit :

” celui qui dit : ‘ il n’y a d’autre divinité qu’Allah’ en vue de plaire à Allah et meurt ensuite, il entrera au Paradis”. ” Celui qui fait une aumône en vue de plaire à Allah et meurt ensuite, il entrera au Paradis”
.
(Rapporté par Ahmad (5/391)

 

 Dix-neuvièmement : Celui qui est tué par un dirigeant oppresseur après lui avoir donné des conseils

Conformément à la parole du Messager d’Allah (salla Allahu 3alayhi wa salam) qui a dit :

” Hamza b. ‘Abdul-Mutalab est le maître des martyrs, et aussi toute personne qui va chez un dirigeant oppresseur pour lui ordonner (le bien) et lui interdire (le blâmable) et qui ensuite se fait tuer”.

Source : Cheikh Muhammad Nâsir al-Dîn al-Albânî,
“Les règles funéraires” éditions al-Sunna, chapitre 8.

[Téléchargement]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *